En attendant le petit bonhomme vert

Je rentre du marché. Il faut traverser une route. Petit bonhomme rouge. Il n’y a personne. Je passe. Il faut noter que très souvent, je me sens idiote car je reste de longues secondes dans cette situation, incapable de traverser à cause du bonhomme rouge. Avec personne qui passe. J’aurais eu le temps de passer 3 fois. 4 fois. 5 fois…

Au moment où j’arrive de l’autre côté, une femme me sermonne :

« Vous devez attendre que le petit bonhomme soit vert pour traverser quand-même !!!

Moi, (amusée) : – Oui, enfin, madame, il n’y avait personne !

Elle, (sèchement) : – Et bah c’est pas grave ! On attend quand-même ! »

2 commentaires sur « En attendant le petit bonhomme vert »

  1. Je le fais quand il y a des enfants à côté aussi ou de l’autre côté.
    Puis parfois je le fais pour prendre le temps, parce qu’on le prend peu. Et que parfois cette pause de quelques secondes fait du bien.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s